Catégorie: Nouvelles

La forge traditionnelle : patrimoine culturel immatériel montréalais

Le 16 septembre 2019, le conseil municipal de la ville de Montréal déclare la forge traditionnelle comme patrimoine culturel immatériel montréalais.

Voici le texte intégral de cette déclaration.

Séance du conseil municipal du 16 septembre 2019

Déclaration identifiant la forge traditionnelle comme élément de patrimoine culturel immatériel

Attendu que la création de l’organisme Les Forges de Montréal (FDM), en 2000, émane du constat d’une perte considérable des pratiques et des connaissances reliées à la forge traditionnelle au Québec, doublée de la disparition progressive de ce patrimoine culturel immatériel;

Attendu que l’organisme Les Forges de Montréal constitue le seul espace de recherche, de formation et de diffusion dédié aux métiers de la forge à l’échelle du Québec;

Attendu que la Ville de Montréal a adopté, en août 2017, son Plan d’action en patrimoine 2017-2022 et que celui-ci reconnaît les savoir-faire et les pratiques artisanales comme l’une des grandes thématiques patrimoniales à soutenir;

Attendu que la Ville de Montréal a déjà posé un geste de reconnaissance envers Les Forges de Montréal en leur attribuant le Grand prix de l’Opération patrimoine Montréal 2017 dans la catégorie Savoir-faire;

Attendu que le comité exécutif a approuvé une convention de modification du bail liant la Ville de Montréal et l’organisme Les Forges de Montréal afin de tenir compte de sa capacité financière et de l’état actuel du bâtiment, retirant ainsi la clause exigeant un investissement d’un montant de 1 M$ en travaux de rénovation sur l’immeuble, sur une période de deux ans, à compter de la signature du bail (2006);

Attendu que l’organisme Les Forges de Montréal est le seul organisme agréé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESSQ) pour dispenser de la formation dans les champs professionnels des arts et de la métallurgie;

Attendu que l’organisme Les Forges de Montréal inaugurera à l’automne 2019 la première exposition permanente sur l’évolution des pratiques de la forge au Québec;

Attendu que le patrimoine culturel immatériel est dit « vivant » parce qu’il est constitué de savoir-faire, de connaissances et de pratiques qui sont transmis, de génération en génération, par des porteurs de traditions;

Attendu qu’afin de favoriser la sauvegarde et la mise en valeur des éléments du patrimoine culturel immatériel, la Loi sur le patrimoine culturel prévoit la possibilité de leur attribuer des statuts légaux et qu’une municipalité a le pouvoir de les identifier;

Attendu qu’identifier les éléments de notre patrimoine culturel immatériel nous permet de sensibiliser la population à la pertinence de déployer tous les efforts possible pour les conserver et les transmettre aux générations futures;

Il est proposé par Émilie Thuillier, responsable de la démocratie et de la transparence, des communications et de l’expérience citoyenne, et du patrimoine au comité exécutif, et appuyé par Anne-Marie Sigouin, conseillère de Ville du district Saint-Paul-Émard-Saint-Henri-Ouest.

Et résolu :

Que la Ville de Montréal reconnaisse l’importance universelle de la forge traditionnelle et l’apport de l’organisme Les Forges de Montréal à la préservation et à la transmission de ce patrimoine par son enseignement et sa valorisation;

Que la Ville de Montréal identifie la forge traditionnelle comme un élément du patrimoine culturel immatériel montréalais, et ce, depuis la fondation de Ville-Marie;

Que la Ville de Montréal soutienne l’organisme Les Forges de Montréal en vue de toute démarche éventuelle visant à faire de la pratique traditionnelle de la forge un élément désigné au Registre du ministère de la Culture et des Communications du Québec.